Escpade en Uruguay
  

Escpade en Uruguay

Montevideo, Uruguay le 16/12/2011

 

Trois jours  sur l'autre rive du Rio de la Plata, nous sommes allés rendre visite à l'autre patrie du Tango, qui donna le jour à de nombreux compositeurs et interprètes, petit pays de 3 millions d'habitants, enserré entre deux géants, Le Brésil et l'Argentine.

Pour s'y rendre, on embarque sur un catamaran à Buenos Aires pour traverser le Rio de la Plata et on débarque une heure plus tard à Colonia del Sacromonte, 29000 habitants et un petit quartier historique, endroit plein de charme, où ont été préservées dans ce qui fut une enceinte fortifiée  et un point de défense stratégique, quelques rues bordées de maisons coloniales.

Depuis Colonia, on rejoint Montevideo en trois heures de bus. La capitale de l'Uruguay compte 1,3 millions d'habitants, soit dix fois moins que Buenos Aires. Pour ceux qui en viennent, elle donne l'impression d'une "capitale  de province" un peu décadente. Selon notre habitude, nous l'avons parcourue à pied, surpris par la présence de beaux édifices construits entre le 18ème et le 20 éme siècles, inspirés de l'architecture européenne en raison de l'importance de l'immigration italienne et espagnole. Un regret, ils sont pour la plupart mal entretenus, pour ne pas dire à l'abandon. De jolies maisons de style colonial, bordent les rues en damier. Le quartier ancien, celui du port, bâti sur la pointe d'une péninsule, laisse entrevoir à tout moment le Rio de la Plata. Quelques belles places, un musée des Arts Décoratifs installé dans ce qui fut un palais bâti par une famille fortunée, le seul que nous ayons eu le temps de visiter. Une rambla longe la côte et l'on peut s'y promener agréablement ; contrairement à Buenos Aires qui semble en permanence tourner le dos au fleuve, à Montevideo, il est toujours présent.

Et nous sommes allés danser... Photos de milonga râtées, le flash nous a trahi, dommage, c'étaient les seules  que nous avions réalisées dans un lieu de danse. Mais quelle milonga ! "Lo de Margot " (Chez Margot ), une charmante dame qui organise chaque semaine deux milongas dans son appartement, et cela, depuis de nombreuses années. Lieu un peu suranné, d'un charme hors du commun, où nous avons reçu là encore un accueil hors du commun. Peu de monde ce soir-là, mais une belle qualité de musique, de danse et de chaleur humaine. Pour nous cela restera un moment fort de notre voyage.

Montevideo, l'Uruguay, un petit goût de "retournons-y"... 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Uruguay